Bed close-new close-new Arrow Bed Facebook LinkedIn Night Phone Search mail Twitter

Samusocial

Dispositif d’urgence pour personnes sans-abri

Communication du nouveau conseil d’administration du Samusocial

10/10/2017

Ce mardi 10 octobre, le nouveau conseil d’administration a tenu une conférence de presse afin de présenter ses différents membres et aborder certains points comme la préparation du Plan Hiver, l’inquiétude des équipes de terrain, la situation de Mme Peraïta et la bonne gouvernance.

Communication du nouveau conseil d’administration : 

L’assemblée générale du Samusocial ASBL a pris connaissance, le 3 octobre 2017, de la démission des membres du conseil d’administration et a nommé cinq nouveaux administrateurs, à savoir :

  • Madame Christine Vanhessen (Directrice de la fédération des maisons d’accueil et des services d’aide aux sans-abri (AMA)
  • Monsieur Christophe Happe (Directeur Général du centre hospitalier Jean Titeca)
  • Monsieur Stephane Heymans (Directeur Opérationnel de Médecins du Monde)
  • Monsieur Nic Van Craen (Directeur Général de la VUB)
  • Monsieur Bruno Vinikas (Vice-Président du forum Bruxelles contre les inégalités)

Compte tenu des activités qu’ils exercent par ailleurs, certains administrateurs sont déjà bien connus par les équipes du Samusocial au travers de différents projets et collaborations.

Tous sont motivés par le souci de maintenir l’offre de service à cette population précarisée mais également de soutenir le personnel du Samusocial dans ces moments difficiles.

Ils ont également à cœur de rétablir, au sein de l’association, un cadre de gestion et un mécanisme de prise de décisions adaptés aux missions qui lui sont imparties.

Il est important de préciser que les nouveaux administrateurs exercent leur mandat à titre gratuit et ne perçoivent dès lors aucun jeton de présence. Le nouveau conseil d’administration s’engage à être un exemple de gouvernance.

Le conseil d’administration du Samusocial ainsi recomposé a tenu une première réunion dès mardi 3 octobre et a défini quelques priorités, à savoir :

  • la préparation du Plan Hiver pour personnes sans-abri de Bruxelles
  • l’écoute et le soutien du personnel
  • la gestion de la situation de Mme Peraïta

 

1. Le Plan Hiver

Le Plan Hiver pour personnes sans-abri débutera comme prévu à la mi-novembre. Le Samusocial est en effet mandaté par la Région pour l’ouverture de 600 places supplémentaires qui s’ajouteront aux 388 places ouvertes toutes l’année dans ses centres, soit:  

  • Le centre d’accueil d’urgence rue du Petit Rempart (110 lits),
  • Le centre Poincaré (110 lits),
  • Le centre familles de Woluwé (130 lits),
  • La MediHalte (centre d’hébergement médicalisé de 38 lits)

Au niveau des centres supplémentaires spécifiquement ouverts pour l’accueil hivernal, le Samusocial utilisera:

  • le bâtiment situé rue Royale, mis à disposition par le CPAS de Bruxelles. D’une capacité de 300 places, il devrait principalement accueillir des hommes seuls.
  • le bâtiment mis à disposition par la Région, situé Boulevard Poincaré, d’une capacité de 300 places également.

Des actions d’aménagement, d’équipement et de peinture sont en cours et/ou programmées dans chacun des centres. Par ailleurs, des centaines de lits, de matelas, de couvertures, attendent d’être répartis dans les centres.

Le Plan Hiver, c’est également un renforcement significatif des ressources humaines !

Rien ne tournerait sans la centaine de personnes mobilisées autour de l’accueil hivernal. Educateurs, assistants sociaux, travailleurs sociaux, infirmiers, aides-soignants, veilleurs de nuit, portiers, aides-cuisine,… Le recrutement est en cours.

 

2. Les équipes de terrain

Le conseil d’administration a eu l’occasion, dès son entrée en fonction ce mardi 3 octobre, de rencontrer trois représentants des travailleurs. Les administrateurs ont confirmé leur volonté de soutenir le dispositif et ses nombreux travailleurs. Ce message a été jugé réconfortant par ceux-ci.

Le lendemain, la direction a opéré une communication similaire à destination de tous les travailleurs, qui ont difficilement vécu la situation des derniers mois.

Une rencontre a également eu lieu entre la direction et les coordinateurs le jeudi 5 octobre.

En concertation avec les représentants des travailleurs, le conseil d’administration planifiera dans les tous prochains jours une rencontre avec l’ensemble du personnel afin de leur présenter les objectifs liés au devenir de l’ASBL, au maintien de l’outil et à la confiance que chacun est en droit de retrouver suite à la mise en place du nouveau conseil d’administration et à sa pluralité.

La préoccupation sociale et humanitaire, la collaboration, la concertation et la transparence avec l’ensemble des autres acteurs de terrain seront nos maîtres mots.

 

3. La situation de Madame Peraita (Me Olivier Rijckaert, avocat du Samusocial)

La gestion de ce dossier est complexe.

Voici ce que nous pouvons vous dire, et nous pensons que cela répondra à la plupart de vos interrogations actuelles :

  • A l’heure qu’il est, juridiquement, Madame Peraita ne peut pas revenir de son seul chef au Samusocial ;
  • En effet, d’une part, il n’est pas du tout certain qu’il existe encore un contrat de travail entre Madame Peraita et le Samusocial ;
  • D’autre part, à supposer qu’un tel contrat existe encore, il ne peut entrer à nouveau en vigueur sans l’accord formel préalable du Samusocial ;
  • Le Samusocial et son avocat ne sont pas en train de « négocier confidentiellement » avec l’avocat de Madame Peraita, ni pour un retour de celle-ci, ni pour le paiement d’indemnités de départ ;
  • La solution juridique qui sera trouvée à la position de Madame Peraita, le sera évidemment dans la stricte légalité et dans la préservation des intérêts du Samusocial, de ses travailleurs et des bénéficiaires de l’aide du Samusocial.

Pour préserver les intérêts du Samusocial sur le plan juridique, nous ne serons pas en mesure de répondre aux questions ni de donner des informations sur ce dossier. Nous sommes certains que vous le comprendrez et vous remercions déjà pour votre collaboration dans le respect de la confidentialité nécessaire.

 

4. La bonne gouvernance

Parallèlement à ces priorités, le conseil d’administration entreprendra également les préparatifs nécessaires afin de procéder, à court terme, à une modification des statuts visant, notamment, à la mise en place de nouvelles règles de gouvernance.

Le conseil d’administration accompagnera ensuite, en étroite collaboration avec la Commission communautaire commune de la Région de Bruxelles-Capitale, la transition du Samusocial vers un organisme public.

 

close

Newsletter

Notre newsletter vous informe des dernières nouvelles du Samusocial. Trimestrielle et gratuite, vous la recevez directement dans votre boîte mail. Vous pouvez bien sûr vous désinscrire à tout moment. Intéressé(e)? Laissez-nous votre adresse mail !