Bed close-new close-new Arrow Bed Facebook LinkedIn Night Phone Search mail Twitter

Samusocial

Dispositif d’urgence pour personnes sans-abri

Fermeture du plan hiver : fin de l’hébergement et de l’accompagnement pour 750 personnes

01/04/2015

 

Avec la fermeture du plan hiver ce 1er avril, la capacité d’accueil du Samusocial est diminuée de près de 750 places, passant de près de 1.000 places à environ 260 places.
Sur ces 260 places, seules 110 places permettent un accueil d’urgence,
le dispositif pour familles étant géré en parallèle pour offrir un accueil résidentiel à 150 personnes en familles.
Comme chaque année, le retour du printemps marque la fin d’un travail de secours et d’accompagnement qui est brutalement stoppé dès lors que la question de la survie se pose moins.

L’accueil hivernal a pourtant permis de développer des actions de suivi et d’accompagnement médico-psycho-social avec des personnes qui ne font plus la démarche de demander de l’aide en dehors de l’hiver, leur demande étant trop souvent découragée par un refus d’hébergement.

Le Samusocial rappelle le manque criant de places structurelles, ouvertes toute l’année, empêchant toute continuité de suivi et d’accompagnement vers des solutions de sortie de rue.

Le Samusocial s’inquiète du sort de 250 personnes identifiées comme étant particulièrement vulnérables par nos équipes et d’autres associations du secteur. Ce nombre dépasse aujourd’hui largement la capacité permanente d’hébergement d’urgence à Bruxelles.

Parmi ces  personnes, nous identifions :

–   des hommes fragiles, malades ou âgés, présentant des problèmes psychiatriques parfois lourds et  qui se trouvent en situation de danger immédiat s’ils doivent passer la nuit en rue.

–   des femmes aux situations parfois très lourdes (pathologies psychiatriques ou physiques, femmes enceintes, toxicomanes, jeunes filles en rupture, personnes âgées …) qui sont plus exposées au risque d’agressions.

Triste record dans l’histoire du Samusocial : cet hiver, ce sont jusqu’à 120 femmes qui ont été hébergées chaque nuit dans les centres hivernaux. Jusqu’à ce jour, le Samusocial a toujours pu appliquer une politique de zéro refus pour les femmes qui sont considérées comme plus vulnérables vu le risque particulier d’agression qui les touche.
L’augmentation constante du public des femmes sans-abri et la limitation à 110 places de la capacité structurelle d’hébergement d’urgence – ouverte toute l’année – compromet cependant la poursuite d’une politique de non-refus pour les femmes seules.

Une capacité permanente d’hébergement d’urgence augmentée s’impose encore aujourd’hui afin :

-de ne pas devoir faire des choix impossibles entre les hommes les plus fragiles, les familles et les femmes qui sont plus exposées au risque d’agression.

-de développer un accompagnement de fond maintenu dans la permanence, été comme hiver, jusqu’à la sortie de rue.

-d’endiguer l’évolution du « sans-abrisme chronique » à Bruxelles et de limiter l’augmentation constante des besoins d’hiver en hiver.

106.801 nuitées offertes à 3.522 personnes différentes (2.619 hommes, 382 femmes et 517 personnes en familles).

close

Newsletter

Notre newsletter vous informe des dernières nouvelles du Samusocial. Trimestrielle et gratuite, vous la recevez directement dans votre boîte mail. Vous pouvez bien sûr vous désinscrire à tout moment. Intéressé(e)? Laissez-nous votre adresse mail !