Bed close-new close-new Arrow Bed Facebook LinkedIn Night Phone Search mail Twitter

Samusocial

Dispositif d’urgence pour personnes sans-abri

Fin du plan hiver : le Samusocial ne peut plus garantir un hébergement à toutes les familles.

02/05/2017

Le plan hiver se clôture ce 2 mai avec la fermeture des derniers centres hivernaux encore en activité, le centre de la rue Royale (300 places pour hommes et femmes) et le centre Familles de Forest (130 places).

Avec la fermeture complète du Plan hiver ce 2 mai, le Samusocial ne peut malheureusement plus garantir l’hébergement à toutes les personnes vulnérables, notamment les familles.

La capacité d’accueil disponible en dehors de l’hiver pour les familles se trouve en effet saturée, nos différentes structures ne pouvant héberger plus de 60 familles, soit 200 à 210 personnes : 130 personnes dans le centre familles de Woluwé-St-Lambert et 70 à 80 personnes dans le centre d’accueil d’urgence de Bruxelles. En complément, nous avons décidé de maintenir libres 3 chambres d’urgence offrant un accueil à la nuitée afin de pouvoir assurer un soutien minimum aux familles en demande d’hébergement.

À ce jour, 278 places permanentes du Samusocial sont disponibles en dehors de l’hiver. Ces places sont réparties entre le centre d’accueil d’urgence de Bruxelles (110 places), le centre familles de Woluwé (130 places) et le centre MédiHalte de Laeken (38 places).
Des discussions sont actuellement en cours au niveau des autorités régionales afin de déterminer si des places structurelles supplémentaires peuvent être ouvertes afin de limiter tant que possible le retour en rue de personnes vulnérables.

Les familles en errance : une problématique en augmentation

Sur l’ensemble du Plan hiver, le Samusocial a hébergé plus de 751 personnes en familles (bilan provisoire arrêté au 26 avril).
À la veille de la fermeture du Plan Hiver, 312 personnes en familles (87 familles) étaient encore hébergées dans nos centres, les autres familles ayant été accompagnées vers des solutions de sortie de l’urgence.

La situation que nous vivons aujourd’hui est le reflet d’une problématique beaucoup plus large à laquelle sont confrontées nos équipes au quotidien, chaque jour de l’année.
En dehors du Plan hiver et de sa capacité d’accueil élargie, les équipes du Samusocial doivent en effet refuser chaque semaine de nombreuses familles en demande d’hébergement par manque de places. Nos équipes mobiles d’aide observent également régulièrement des situations de familles vivant dans des squats ou autres camps de fortune.

Le phénomène des familles en errance dépasse largement les capacités d’action du Samusocial de Bruxelles. Dans de nombreux cas, la situation des personnes renvoie à une problématique nationale voire européenne. Un certain nombre de familles sont en situation administrative irrégulière (personnes non européennes en situation illégale, ressortissants européens des pays de l’Est sans adresse officielle et donc de facto en situation irrégulière),  il devient dès lors difficile voire impossible pour nos équipes de leur offrir des perspectives d’orientation vers des solutions légales de sortie de rue.

close

Newsletter

Notre newsletter vous informe des dernières nouvelles du Samusocial. Trimestrielle et gratuite, vous la recevez directement dans votre boîte mail. Vous pouvez bien sûr vous désinscrire à tout moment. Intéressé(e)? Laissez-nous votre adresse mail !