Bed close-new close-new Arrow Bed Facebook LinkedIn Night Phone Search mail Twitter

Samusocial

Dispositif d’urgence pour personnes sans-abri

La MediHalte souffle sa première bougie !

13/07/2016

 

IMG_2221Ce lundi 11 juillet, le Samusocial a présenté les résultats de l’activité du dispositif MediHaltecentre d’hébergement médicalisé – au secteur socio-sanitaire bruxellois et aux partenaires sans qui ce projet pilote n’aurait pu voir le jour : Maggie De Block, actuelle Ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, ancienne Ministre de la Santé qui a soutenu le lancement du projet, Pascale Peraïta, Présidente du CPAS de Bruxelles et les représentants de la Loterie Nationale.

Objectif? Pérenniser le financement de ce centre inédit en Belgique au-delà de sa phase pilote afin de maintenir cette offre de service devenue essentielle pour les personnes sans-abri et pour le secteur socio-sanitaire bruxellois.

Les premiers résultats de ce projet pilote démontrent déjà son utilité dans l’aide aux personnes sans-abri. La MediHalte offre un hébergement et un encadrement médical qui permettent la continuité des soins et des traitements, limitant ainsi le risque de rechutes et le recours incessant aux urgences hospitalières. Elle constitue également une alternative aux hospitalisations dites « sociales » qui sont par ailleurs de moins en moins pratiquées dans le secteur hospitalier.

Durant sa première année d’activité, la MediHalte a hébergé et soigné 476 personnes sans-abri dont 206 ont été directement orientées par les hôpitaux bruxellois.

La MediHalte constitue également une nouvelle opportunité d’accompagner des personnes désocialisées, parfois réticentes à se faire aider.

Cette « Halte » offre en effet l’opportunité à nos équipes d’aider la personne soignée à se projeter dans un avenir plus constructif, en lui proposant un accompagnement vers des solutions de sortie de rue ou d’hébergement à plus long terme.

Sur l’ensemble du public accueilli, 251 personnes ont été orientées vers d’autres structures ou des solutions de sortie de rue. Un succès !

p1010056-flouP1000597
Le dispositif :

  • 38 lits : 30 lits infirmiers pour des affections aigües (séjour 5 à 60 jours max) et 8 lits pour des pathologies chroniques à pronostic sombre (séjour non limité dans le temps).
  • Une équipe pluridisciplinaire de 30 personnes : 1 médecin, 12 infirmiers, 5 aides-soignants, 1 assistant social, 1 éducateur, 10 travailleurs (maintenance, entretien, cuisine et transports).
  • Des chambres de 1 à 3 lits et des infrastructures paramédicales.
  • Un accueil résidentiel, 7j/7, 24h/24.
  • Gratuité de l’ensemble des services.

Première année d’activité, quelques chiffres :

  • 38 personnes hébergées, soignées et alimentées au quotidien.
  • 12.737 nuitées offertes à 476 personnes différentes dont 441 admissions court-séjour pour des affections aigües et 35 admissions au long cours pour des pathologies chroniques
  • 206 personnes admises à la demande d’hôpitaux et cliniques de la Région bruxelloise
  • 251 personnes orientées vers d’autres structures ou vers une solution d’hébergement à moyen ou long terme.
  • 91 % des patients ont quitté la structure médicalisée avec une couverture médicale en ordre et avec une référence médicale.
  • Les problèmes infectieux, dermatologiques et trauma/ortho/rhumato constituent les 3 premières causes d’admission en « Court séjour »
  • Les pathologies cancéreuses, les problèmes neurologiques, dermatologiques et infectieux constituent les principales causes d’admission en « Long séjour »
  • Plus de la moitié des personnes accueillies présentent de 1 à 3 comorbidités en plus de l’affection ou de la pathologie qui a motivé leur admission. Parmi ces comorbidités, l’alcoolisme chronique et les troubles « neuropsy » occupent une place prépondérante