Bed close-new close-new Arrow Bed Facebook LinkedIn Night Phone Search mail Twitter

Samusocial

Dispositif d’urgence pour personnes sans-abri

#ObjectifQualité pour le plan hiver !

14/01/2020

Voilà plus d’un mois que les premières places hivernales ont ouvert. Nous en parlons depuis un temps déjà, l’amélioration de la qualité de l’accueil des personnes que nous aidons est devenue la priorité numéro un du Samusocial. Cela concerne bien entendu également l’accueil hivernal, lors duquel la fréquentation de nos centres grimpe en flèche. Concrètement, qu’est-ce qui change cette année ?

Les grands centres d’accueil d’urgence tels que Poincaré et Botanique, accueillant respectivement 200 et 300 personnes, font l’objet d’une utilisation intensive et sont rapidement soumis à des problèmes d’usure structurelle. Des questions quant à la qualité de l’accueil proposé surviennent inévitablement et doivent faire l’objets de réponses appropriées de notre part. C’est pourquoi d’importants chantiers ont été entrepris dans ces deux centres.

A Botanique, les faux-plafonds parfois tombants ont été réparés et les systèmes d’évacuation des sanitaires revus, afin notamment d’éviter les problèmes d’eaux stagnantes, très contraignants pour les personnes hébergées. Le service de nettoyage est désormais renforcé, avec la présence quotidienne et permanente d’un service de prestation externe. La propreté des toilettes et douches est ainsi assurée en temps réel durant toute la soirée, au fur et à mesure de leur utilisation par les résidents des centres.
Les travaux menés par le CPAS au centre Botanique ont ralenti l’ouverture des 300 places qu’il offre pour les hommes seuls, mais le jeu en valait la chandelle », explique Jérémie, responsable du Plan hiver.

 

 

 

 

 

 

Grande nouveauté cette année pour les deux centres hivernaux : la mise à disposition de consignes !  Leur absence justifiait parfois-même le refus pour certains de venir en centre d’accueil.

Autre aménagement important, la diminution de la taille des dortoirs à Poincaré. Leur fractionnement en chambres a été effectué via la pose de cloisons. « On passe de 2 grands dortoirs de 30 à 40 personnes à 4 à 5 chambres de 8 à 12 personnes par étage. » détaille Jérémie.

Chambres plus petites, sanitaires mieux entretenus, mise à disposition de consignes…le chemin vers une qualité de l’accueil (presque idéale) est long, mais est néanmoins amorcé. C’est un début !

close

Newsletter

Ces informations seront uniquement utilisées pour envoi de la Newsletter à l'adresse indiquée.