Bed close-new close-new Arrow Bed Facebook LinkedIn Night Phone Search mail Twitter

Samusocial

Dispositif d’urgence pour personnes sans-abri

Un après-midi en maraude avec notre équipe mobile

01/08/2019

Pierre, stagiaire à la cellule communication a pu accompagner une équipe mobile pendant un après-midi. Suivez-le !

13h, Cristina, assistante sociale, et Roberto, infirmier, s’installent dans la camionnette. Prêts à marauder. L’objectif principal de l’après-midi est un accompagnement. Les accompagnements consistent à encourager et soutenir les personnes aidées dans les démarches qu’elles entreprennent. Aujourd’hui, il s’agit d’accompagner Gérard à l’hôpital.

Mais d’abord, nous nous rendons chez Solidarité Grands Froids, partenaire privilégié du Samusocial dans la gestion de ses vestiaires. Dominique, sans abri, a alerté l’équipe : il a besoin de vêtements. Sur la liste : caleçons, chaussettes, tee-shirts, couvertures et pulls. Le coffre plein, nous nous remettons en route. Mais Dominique restera injoignable, et introuvable. Les maraudeurs réessaieront le lendemain.

 

 

 

 

 

 

Direction Porte de Namur. Nous cherchons Daniel, que les équipes mobiles du Samusocial voient régulièrement.  Arrivés à destination, nous apercevons une silhouette à travers la vitre d’une banque. Petit doute : s’agit-il bien de Daniel ? Non, c’est Vladislaw que l’on trouve. Il dort, la tête dans ses mains. Son chien nous salue. Une fois réveillé, il vient avec nous jusqu’à la camionnette, repart avec de l’eau et quelques boîtes de thon.

 

 

 

 

 

 


Il est temps de nous rendre à la gare de Bruxelles-Luxembourg : c’est là que nous avons rendez-vous avec Gérard, qui doit faire une échographie abdominale en urgence. Nous le trouvons en pleine lecture d’un magazine historique. Mais il n’arrive pas à se décider à nous suivre. Il finit par poser sa lecture, attrape sa canette. Cristina et Roberto le lui rappellent :  il est important d’être à jeun! Gérard rit : “je vous jure, ce n’est que de l’eau !

Mais Gérard s’arrête, et nous demande s’il est vraiment nécessaire d’aller à l’hôpital, l’air inquiet. “C’est pour ton bébé, Gérard !” le taquine Cristina.  Gérard se détend, rit à nouveau et grimpe dans la camionnette. Cristina et Roberto s’interrogent sur le trajet le plus court jusqu’à l’hôpital. C’est finalement Gérard qui nous guidera jusqu’à l’Hôpital d’Etterbeek-Ixelles : “pas ici !”, “non ! à droite”, “à la prochaine…”, “voilà on est arrivés !

 

 

 

 

 

 

Une fois à l’accueil, la secrétaire l’interpelle. Gérard la connait bien, tous deux échangent quelques politesses. Elle lui demande sa carte de santé mais il fait semblant de l’avoir oubliée. Il répond à chaque question par une boutade : “j’ai un mariage après ! Il ne faut pas que j’arrive en retard !” Il se retourne et nous sourit. Nul doute que Gérard tente de calmer son appréhension avec un peu d’humour.

Après ce long passage à l’accueil, il sera tout de suite pris en charge. L’échographie ne prend que quelques minutes, mais Gérard doit rester pour faire un scanner. Sa réaction ne se fait pas attendre… “c’est hors de question !” Gérard s’enfuit mais Cristina le rattrape, l’apaise et le convainc. Roberto l’accompagne dans la salle de radio pour le soutenir. 5 minutes après, c’est terminé. Les résultats seront transférés à son médecin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai bien mérité une petite récompense !” Gérard ouvre sa deuxième canette de bière. Sur le trajet du retour, il nous demande où est passé le petit bouddha qu’il nous a offert la semaine dernière.  A peine a-t-il eu le temps de s’inquiéter que Roberto le lui montre : “regarde, il est toujours là, avec nous !” Gérard sera déposé à la gare – il ne souhaite pas venir en centre d’accueil –  l’air triste que ce moment partagé se termine déjà. Cristina prend le petit carnet que Gérard lui tend : elle y inscrit leur prochain rendez-vous. Dans 7 jours, l’équipe reviendra le voir.

 

 

 

 

 

 

L’après-midi touche à sa fin…En route pour le centre de Poincaré où nous allons décharger le matériel récupéré chez Solidarité Grands Froids. Roberto et Cristina rejoignent leur bureau, où ils rédigeront le rapport de la journée. La maraude de soirée prendra le relais…

close

Newsletter

Ces informations seront uniquement utilisées pour envoi de la Newsletter à l'adresse indiquée.