Page d’accueil - Accueillir, Accompagner, Témoigner : bilan 2021

L’accompagnement médical

Les travailleur·euse·s médicaux des centres d’hébergement d’urgence du Samusocial accueillent toutes les personnes qui souhaitent être examinées et les aident à recouvrer une prise en charge par la création ou le rétablissement d’un réseau de soins autour d’elles.

 

En 2021

  • 174.590 prestations médicales auprès de 2.595 personnes hébergées, soit une moyenne de 478 prestations par jour
  • 77.441 prestations dans l’ensemble de nos centres d'hébergement d'urgence, soit une moyenne de 212 prestations par jour
  • 97.149 prestations dans notre centre médicalisé, la Médihalte, soit une moyenne de 266 prestations par jour

Objectifs

Les travailleur·euse·s médicaux·ales poursuivent plusieurs objectifs :

  • un diagnostic médical global ;
  • un suivi des soins et de traitement pour les personnes souffrant d’affections chroniques et/ou aigües ;
  • l’orientation vers des structures de soins hospitalières et/ou des structures de soins ambulatoires (maisons médicales, ONE, planning familiaux …) ;
  • la sensibilisation à la réduction des risques ;
  • la sensibilisation à l’hygiène ;
  • le planning familial (prévention, contraception,…).

Chaque centre dispose d’une infirmerie avec le matériel médical nécessaire pour la prise de paramètres et la réalisation de soins de plaies mais également d’hygiène. Une pharmacie est également disponible pour des dépannages de médicaments indispensables et/ou d’urgence.

Les équipes médicales travaillent en étroite coopération avec leurs collègues sociaux·ales et psychologues ainsi qu’avec le réseau extérieur, dans le but de proposer un accompagnement le plus complet et adapté possible aux besoins et demandes de la personne.

En 2021, tous nos dispositifs d’accueil ont pu bénéficier d’une permanence infirmière. Des médecins bénévoles de l’ONG Médecins du Monde réalisaient par ailleurs des consultations dans les centres.

Les personnes dont l’état de santé nécessite une période de convalescence et/ou des soins spécifiques peuvent être admises à la Médihalte, le centre d’hébergement médicalisé du Samusocial.

Prestations et activités menées

En 2021, 174.590 prestations médicales et infirmières (478 par jour) ont été réalisées dans l’ensemble des sites du Samusocial.

401 orientations aux urgences hospitalières ont été réalisées, soit plus d’une par jour, un reflet de la fragilité de notre public.

1Administration de médicaments54.23232,66 %
2Entretien53.38332,14 %
3Prise de paramètres15.4469,3 %
4Démarches sociales/médicales7.4604,49 %
5Éducation patient6.9114,16 %
6Stimulation aux AVQ6.7084,04 %
7Évaluations infirmières4.6212,78 %
8Soins des plaies3.7332,25 %
9Autres3.0381,83 %
10Gestion de la lingerie2.5941,56 %
11Prévention contamination2.4931,5 %
12Soins d'hygiène2.0001,2 %
13Réfection du lit7620,46 %
14Accompagnement6850,41 %
15Évaluation médicale6780,41 %
16Orientation vers les urgences4010,24 %
17Distribution de puff3580,22 %
18Évaluation externe3000,18 %
19Prescription1660,1 %
20Institution d'un nouveau traitement1030,06 %
Administration de médicaments 54232 Entretien 53383 Prise de paramètres 15446 Démarches sociales/médicales 7460 Éducation patient 6911 Stimulation aux AVQ 6708 Évaluations infirmières 4621 Soins des plaies 3733 Autres 3038 Gestion de la lingerie 2594 Prévention contamination 2493 Soins d'hygiène 2000 Réfection du lit 762 Accompagnement 685 Évaluation médicale 678 Orientation vers les urgences 401 Distribution de puff 358 Évaluation externe 300 Prescription 166 Institution d'un nouveau traitement 103

Pathologies observées dans l'ensemble des centres

Tendance déjà observée en 2019,  l’augmentation de la prévalence des pathologies neuropsychiatriques (assuétudes et leurs conséquences neuropsychiatriques, pathologies psycho-psychiatriques et autres) s’est confirmée en 2020 pour devenir prédominante. Ceci peut s’expliquer notamment par une pérennisation des places d’hébergement dites « d’hiver » donnant un accès plus régulier à des personnes moins vulnérables mais plus sujettes à des problématiques neuropsychiatriques « légères » et par le contexte sanitaire qui a joué, et joue encore, le rôle de véritable catalyseur de souffrance psychologique.

1Neuropsychiatriques3.60126,11 %
2 Cardiovasculaires2.23216,19 %
3Hormonales-métaboliques1.1418,27 %
4Respiratoires1.0847,86 %
5Dermatologiques8706,31 %
6Neurologiques6854,97 %
7Digestives6614,79 %
8Orthopédiques6464,68 %
9Infectieuses5674,11 %
10Traumatiques5033,65 %
11Douleurs4012,91 %
12Urogénitales3172,3 %
13ORL3062,22 %
14Ophtalmologiques2461,78 %
15Obstétricales2201,6 %
16Rhumatologiques1340,97 %
17Cancéreuses1110,8 %
18Dégradation de l'état général630,46 %
19Évanouissement/syncope10,01 %
20Autres10,01 %
Neuropsychiatriques 3601 Cardiovasculaires 2232 Hormonales-métaboliques 1141 Respiratoires 1084 Dermatologiques 870 Neurologiques 685 Digestives 661 Orthopédiques 646 Infectieuses 567 Traumatiques 503 Douleurs 401 Urogénitales 317 ORL 306 Ophtalmologiques 246 Obstétricales 220 Rhumatologiques 134 Cancéreuses 111 Dégradation de l'état général 63 Évanouissement/syncope 1 Autres 1