Page d’accueil - Accueillir, Accompagner, Témoigner : bilan 2021

Orientations de sortie de rue

En 2021

  • 1.647 personnes orientées vers une solution de logement
  • 939 personnes en famille
  • 359 femmes
  • 340 hommes
  • 9 MENA

Répartition des 1.647 orientations selon la catégorie de public

En 2021, les équipes Psycho-Médico-Sociales (PMS) d’accompagnement ont fait aboutir les projets d’orientation de sortie de rue de 1.647 personnes. Ce chiffre connaît une hausse de 3,65% par rapport à 2020. Le passage à un accueil 24h/24 en 2020 et la mise en place de la séparation des différents types de publics, le système du report expliqué précédemment et le fait que les hébergé·e·s séjournaient dans les programmes d’hébergement du Samusocial durant des périodes plus longues ont considérablement amélioré la qualité du suivi PMS et de la mise en place de solutions d’orientation.

1Hommes34020,64 %
2Personnes en famille93957,01 %
3MENA90,55 %
4Femmes35921,8 %
Hommes (20.64%)Personnes en famille (57.01%)MENA (0.55%)Femmes (21.8%)Hommes (20.64%)Personnes en famille (57.01%)MENA (0.55%)Femmes (21.8%)

En 2021, 40,8 % personnes ont été orientées vers un logement privé ou une maison d’accueil. Les orientations les plus fréquemment menées par nos équipes sont : le logement privé, les maisons d’accueil et les centres Fedasil.

Répartition des orientations selon la composition

1Logement Privé39023,81 %
2Maison d'accueil28217,22 %
3Fedasil22913,98 %
4Hébergement par la famille / des amis19411,84 %
5Retour volontaire au pays17010,38 %
6Retour au domicile personnel1217,39 %
7Autres855,19 %
8Hospitalisation psy volontaire734,46 %
9Housing First291,77 %
10Hospitalisation médicale241,47 %
11Maison de repos ou MRS150,92 %
12Appartement supervisé / thérapeutique100,61 %
13Mise en observation100,61 %
14Hébergement toxicomanie60,37 %
Logement Privé 390 Maison d'accueil 282 Fedasil 229 Hébergement par la famille / des amis 194 Retour volontaire au pays 170 Retour au domicile personnel 121 Autres 85 Hospitalisation psy volontaire 73 Housing First 29 Hospitalisation médicale 24 Maison de repos ou MRS 15 Appartement supervisé / thérapeutique 10 Mise en observation 10 Hébergement toxicomanie 6

Les orientations les plus fréquemment menées par nos équipes sont : le logement privé (390 – 23,68%) ; les centres Fedasil pour les candidat·e·s demandeur·euse·s d’asile (229 – 13,9%) ; les maisons d’accueil (282 – 17,12%) ; l’hébergement par la famille ou les ami·e·s (194 – 11,78%). On constate que parmi les personnes orientées en logement privé, 72,56 % sont des personnes en famille. Ce même public représente 52,8% des orientations vers une maison d’accueil.

Ces chiffres illustrent une réalité de notre travail quotidien, la difficulté de trouver des portes de sortie post-urgence pour deux grands types de publics :

  • les personnes en situation irrégulière sédentarisées en Belgique et pour lesquelles il n’existe aucune solution légale de sortie de rue : personnes sans papiers, migrant·e·s en transit, familles européennes sans adresse souhaitant rester en Belgique. Les seules portes de sortie qui s’offrent à ce public restent clandestines et donc précaires : réseaux communautaires, squats, errance vers d’autres villes…

  • les personnes multi-carencées présentant un cumul de problématiques médico-psycho-sociales compromettant leur orientation vers d’autres programmes d’hébergement ou de relogement pratiquant des critères d’admission restrictifs.
    Exemples de profils qui restent bloqués dans nos structures d’urgence faute de perspectives d’orientation : les femmes toxicomanes ou présentant des problèmes « psy » avec enfants en bas âge ; les personnes présentant des troubles psychiatriques refusant une hospitalisation ; les personnes malades (diabète, handicap,…) mais ne nécessitant pas d’hospitalisation ou de revalidation ; les personnes âgées refusant les soins ; les familles comptant plus de 5 enfants …